Le marché de l’impression 3D est-il rentable ?

Branche en plein essor, l’impression en 3D ou aussi appelée fabrication additive fait l’objet de beaucoup de spéculation et de prévision de nombreux experts. Réaliser l’impression d’objet réel est effectivement très attractif. Elle touche autant de domaines que possible, en partant des petits particuliers aux plus grandes firmes. Découvrez par le biais de cet article en quoi le marché de l’impression 3D est attrayant.

Les domaines les plus touchés

Les industries sont les mastodontes du marché de la fabrication additive. C’est dans ce domaine qu’on enregistre la plus grande croissance. Elle englobe un pourcentage astronomique de 95 % du marché. Et d’ici 2022, l’International Data Corporation (IDC) prévoit un taux de croissance annuel moyen de 19 %. Dans l’aéronautique, 50 % se feront tout d’abord grâce à l’impression 3D EN 2020. Toujours d’après les prévisions, 30 % des fabricants de produits électroniques feront appel à la fabrication additive d’ici 2021. En 2023, ça sera plus de 50 % du secteur industriel et professionnel qui l’utiliseront. Derrière les incontournables américains avec 5 milliards de dollars, on trouve l’Europe de l’Ouest avec 3,6 en tant que consommateur. La chine termine le podium avec 2 milliards de dollars.

Des projets de fabrication additive, très ambitieux

Impossible de placer une barrière aujourd’hui dans l’impression en trois dimensions, tant dans le volume d’objet à reproduire que dans les équipements utilisés. Elle permet de réaliser tout objet de toutes sortes dans tous les domaines envisageables avec rapidité, diversité et qualité. L’utilisation des matériaux tels : l’inox, verre fondu, plastique dur et mou, béton et métal est d’ores et déjà aussi plausible. De plus, les éco-matériaux tels l’argile, le bois ou ceux formés de cristaux aussi sont aussi opérationnels.

Un avenir brillant pour les petites boîtes

Longtemps réservée aux industriels et aux professionnels, elle est dorénavant d’accès aux petits particuliers grâce à des coûts concurrentiels. D’autre part, de nombreux sites web offrent ses services à des valeurs très compétitives des objets demandés. Cela évidemment avec options de personnalisation à 100 % et de sur mesure, mais à prix plus qu’abordable. Chez les particuliers, chacun peut être son propre créateur et seule l’imagination pourrait avoir ses limites. En outre, la tendance customisation bat son plein avec l’impression 3D surtout chez ces mêmes particuliers. Avec la possibilité récemment d’utiliser des matériaux comme l’argent, l’or, nylon, et l’acier, il est réalisable de fabriquer des bijoux grâce à la conception assistée par ordinateur.

Faut-il utiliser des composants résistants à l’usure pour l’impression 3D ?
L’impression 3D en métal: en quoi consiste t-elle ?